Projet 3 Micolsylva FRANCE

Le projet Micosylva constitue une réponse à ces deux problèmes : problème de perte de ressource économique et problème de « manque d’optimisation du rôle écologique des champignons »

 

Il s’agit d’un projet de transfert de connaissances scientifiques. Les scientifiques et techniciens réunis dans ce projet bénéficient d’un cadre qui leur permet d’échanger leurs connaissances, de les mettre ensemble, de les organiser pour au final proposer des règles de gestion forestière tenant compte à la fois de ce que l’on appelle communément les « arbres » et de ce que l’on appelle communément « les champignons ». (on aura bien compris maintenant que ces deux concepts sont en fait erronés puisqu’on ne peut séparer les uns des autres !). De ce fait, les partenaires de ce projet établissent les bases de ce que l’on peut appeler aujourd’hui la « mycosylviculture ». L’objectif est de montrer que la mycosylviculture devrait maintenant remplacer la sylviculture, dans le sens où cette mycosylviculture est plus complète, qu’elle intègre à la fois les conditions de vie des plantes, des arbres mais également les conditions de vie des champignons associés.

Concrètement dans ce projet, pour les partenaires impliqués, les actions visent à :

- établir en commun des règles de gestion forestière permettant de mieux valoriser les rôles écologique et socio-économiques des champignons comestibles ;